AnimesLives

Un forum, pour parler de tout ce qui concerne vos mangas préférés.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Feux de l'Amour et imagination

Aller en bas 
AuteurMessage
Sura
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 231
Age : 26
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Les Feux de l'Amour et imagination   Sam 11 Oct - 17:43

ATTENTION ! Ceci est une pure fiction, et non un épisode du célèbre "Soap" Américain ! D'autant que certains personnages (Julien, Edie) sont purement, et simplement, sortis de mon imagination !
Ce n'est pas fini. Le texte sera mis à jour régulièrement !

«Sous une nuit de grande pluie, dans le jardin de la propriété des Abbott. Kévin sonne à la porte. Comme personne ne répond, il re-sonne. Sa mère, Gloria, descends des escaliers et le regardes par les carreaux vitrés, de la porte.
Kévin : Maman, c'est moi Kévin, ouvre-moi !
Sa mère continue de le regarder, sans bouger.
Kévin : Maman, qu'est ce qu'il y a ? Pourquoi tu ne m'ouvres pas ?
Elle s'approche un peu plus des carreaux, et se met à lui parler.
Gloria : Kévin, chéri, je suis désolée.
Kévin : Désolée ? Mais de quoi, maman ? Qu'est ce qui ne va pas ?
Gloria : Je sait bien que depuis la mort de ton frère, tu n'as plus de toit sous la tête, mais comprends-moi. Si je veux sauver mon mariage, avec John, il faut que je te laisse dehors.
Kévin : Mais maman, tu veux que je meurs dans la tempête ou quoi ?
Elle s'apprête à lui répondre, quand soudain, John l'appelle :
John : Gloria, tu peux venir m'aider à fair mes exercices ? J'ai un de ses mal de dos, terrible !
Gloria : J'arive, chéri ! Au revoir Kévin.
Gloria part.
Kévin : Attends, maman !
Il quitte la propriété, de la famille Abbott, et, croise Julien.
Julien : Kévin ! Qu'est-ce que tu fais dehors ? Sous ce temps, c'est risqué !
Kévin : Ha! C'est toi Julien ! J'était venu voir ma mère.
En continuant de parler, ils font un bout de chemin, ensemble.
Julien : Et tu la vue ?
Kévin : Je l'ai simplement aperçue.
Julien : Tu es tombé sur monsieur Abbott, c'est ça ?
Kévin : Non, c'était bien ma mère qui m'a répondu, lorsque j'ai sonné.
Julien : Et que s'est il passé ?
Kévin : Elle m'a dit qu'elle était désolée, et, qu'elle ne pouvais rien faire pour m'aider. Si elle veut sauver son mariage avec monsieur Abbott, il fallait qu'elle me laisse dehors
Julien : Attends une seconde ! Tu veux dire qu'elle ta laissé dehors, alors qu'une tempête se prépare ?
Kévin : Exactement.
Julien : Et que comptes-tu faire ?
Kévin : M'en aller ! Je compte partir très loin de Genoa City ! Maintenant, ma mère ne veut plus me voir, Michaëls et Lauren sont morts, je n'ai plus aucune attache à Genoa.
Julien : Je suis désolé ! Et où comptes-tu partir ?
Kévin : Exactement, je ne sait pas. Mais très loin de Genoa City.
Julien : Et quand comptes-tu partir, Kévin ?
Kévin : Immédiatement !
Julien : QUOI? Tu es sérieux ?
Kévin : Oui, très sérieux !
Julien : Alors, je t'accompagne !
Kévin : Quoi ? J'ai bien entendu ? Tu veux m'accompagner ?
Julien : Si cela ne te gêne pas, alors oui, je t'accompagne.
Kévin : Mais tu as pensé à ta famille, et tes amis ?
Julien : Ma famille et mes amis, juste si tu aurais oublié, pour ma famille, Brigitte, m'a laissé à la rue, alors que j'était gosse. Mon père, Stéphane, n'a gardé aucun contact, avec moi. Côté amis, à part, toi, Danny Junior et Lily, je n'en ai plus. Tout le monde croît que je suis coupable de la tentative de meurtre sur Edie.
Kévin : C'est vrai, on à presque vécu les mêmes choses.
Julien : J'attends ta réponse.
Kévin : D'accord, tu m'accompagne.
Kévin et Julien montent en voiture. Kévin se met à conduire.
Julien : Tu sait Kévin, je ne peux pas comparer nos deux passés, mais tu as raison, on est pareil.
Kévin : Tu parles de notre enfance et de notre façon de se faire des amis ?
Julien : Oui ! Enfin, nos enfances n'ont rien à voir. Tu as souffert beaucoup plus que moi. Toi, tu t'es fait battre par ton père et ta mère ne bougeait pas le petit doigt pour toi.
Kévin : Oui, toi de ton côté, tu as eu une famille. Et elle se battait sans cesse. Lors de leur séparation, tu as été mis dehors, par une mère alcoolique. Tu t'est retrouvé à vivre tout seul. Donc ce n'est pas mieux que moi.
Julien : Oui, mais j'ai été recueilli par un homme. Toi, personne n'a jamais rien fait pour toi !
Kévin : Par un dealeur, c'est pas mieux ! Et si, Mickaëls m'aider. Lorsque Tom, le terrible me frappait, Michaëls m'aider !
Julien : Malheureusement, il n'est plus de ce monde.
Kévin : Tu vois Julien, maintenant, j'ai l'impression que tout, autour de moi se détruisent au tour de moi. Tout les gens que j'aime me quittent et je n'ai que des problèmes, en ce moment.
Julien : Des problèmes ?
Kévin : D'abord, le retour de Tom, le terrible. Ensuite, la mort de Mackenzie, le départ de Danny et Lily. Ensuite, encore des décès, avec ceux de Lauren, Michaël et leur enfant. Maintenant, ma mère, qui me laisse à la rue.
Julien : Pauvre Kévin. J'ai plus de chance, moi.
Kévin : Cite-moi tous les problèmes que t'as eu ses derniers mois !
Julien : Le retour de Brigitte, de Stéphane. Les départs de Lily et Danny, juste avant, la mort de Mackenzie. Maintenant tout mes amis, me pensent coupable de la tentative de meurtre sur Edie et KimBerley.
Tu vois bien, Julien, que tu n'es pas plus chanceux que moi !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animeslives.forumactif.com/index.htm
 
Les Feux de l'Amour et imagination
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» **** la vie des animaux ****(pire que les feux de l'amour)
» les feux de l'amour
» Les feux de l'amour. Paul Williams/Bobby Marsino. Drabble. G.
» Parodie des feux de l'amour ( vulgaire )
» Les Feux de l'amour ( souvenirs )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AnimesLives :: KOUKYOU ! :: Vos Oeuvres :: Fan Fics-
Sauter vers: